Notice: Undefined index: pg in /var/web/econet/public_html/cryptogames/index.php on line 4
.: Cryptogames :.
   


  Lichens
  Mousses
          <<<   >>>

Anaptychia ciliaris (L.) A. Massal.

Identification : Thalle foliacé à presque fruticuleux à lobes étroits, aplatis et fortement ramifiés, de couleur gris clair à gris brun, parfois un peu noirâtre, atteignant facilement 3-10 cm de diam., lâchement adhérent au substrat, surtout aux extrémités des lobes qui sont souvent +/- dressées à ascendantes, à symétrie dorsi-ventrale ; surface du thalle finement tomenteuse ; marge typiquement munie de longs cils, parfois emmêlés ; apothécies fréquentes, avec un disque en forme de cupule concave et souvent avec une pruine gris-bleu.

Distribution et écologie en Wallonie : Espèce caractéristique des arbres de bords de routes, souvent sur les frênes, et des vergers à arbres de haute tige, car recherchant des troncs éclairés, et +/- eutrophisés, voire incrustés de poussières. Espèce largement répandue, surtout présente dans les districts mosan et lorrain.

Etat des populations et tendances : Toutes les populations de l'espèce, et en particulier dans le district mosan, sont +/- altérées et plusieurs, dont certaines florissantes au début des années '70, ont disparu. Ce phénomène n'est pas facile à expliquer et une analyse plus fine devrait être menée ; il n'est pas impossible que la dégradation de la qualité de l'air, liée à l'accroissement considérable de la circulation automobile, doive être incriminée. L'usage de plus en plus intensif de pesticides en agriculture, notamment avec l'extension importante des cultures de maïs, est aussi cité comme une cause possible de régression de cette espèce.

Modalités de gestion : Dans l'état actuel des connaissances sur les facteurs affectant négativement les populations de cette espèce, le maintien des arbres de bords de routes, en particulier les frênes, doit être préconisé, de même que le maintien des " vieux " vergers d'arbres à haute tige. Politique générale de restauration de la qualité de l'air sur toutes ses composantes : substances acidifiantes, eutrophisantes, et oxydantes.

Autres commentaires : Cette espèce est introduite dans cet appel à collaboration bien qu'elle ne soit pas forestière, et au contraire, apprécie les espaces ouverts de qualité. En effet, la distribution actuelle de cette espèce au Sud de la Wallonie est mal connue et un état de la situation est nécessaire pour un meilleur suivi de la qualité de l'air en milieu rural.

 

 


 

  ^ HAUT ^

Réalisation :