Notice: Undefined index: pg in /var/web/econet/public_html/cryptogames/index.php on line 4
.: Cryptogames :.
   


  Lichens
  Mousses
          <<<   >>>

Sticta (Schreb.) Ach.

Identification : Thalle foliacé et peu adhérent à l'écorce, croissant d'ailleurs généralement sur les mousses épiphytes, formé de plusieurs lobes généralement arrondis et +/- redressés, typiquement brun clair à brun foncé à la face supérieure et beaucoup plus clair à la face inférieure, qui est tomenteuse et munie de dépressions en forme de cratère (cyphelles). Les thalles humides dégagent (lorsqu'ils sont humés de près) une odeur très caractéristique de poisson (du fait de la production de trimethylamine par le thalle). Trois espèces sont connues en Wallonie : S. limbata (Sm.) Ach. produit des soralies et a disparu de Wallonie depuis la fin du XIXème siècle ; S. fuliginosa (Hoffm.) Ach. (photos) a un thalle formé de lobes larges et très arrondis, pourvu d'isidies superficielles, et est la seule espèce encore présente en Wallonie, et enfin S. sylvatica (Huds.) Ach., également avec un thalle isidié mais avec des lobes plus divisés et presque tronquées, n'était connu que sur rochers siliceux moussus et a été observé la dernière fois en Wallonie en 1923.

Distribution et écologie en Wallonie (Sticta fuliginosa uniquement) : Espèce très rare, jadis connue sur rochers siliceux moussus dans la vallée de la Semois, connue aujourd'hui de deux petites populations sur troncs d'arbres (sur chêne, érable, et frêne) l'une près d'Herbeumont, l'autre près d'Orval. La première est donc située dans le district ardennais ; la seconde dans le district lorrain. Ces deux populations, incontestablement relictuelles, sont constituées d'individus manifestement en bonne santé. Tous les Sticta sont très sensibles à la pollution atmosphérique, en particulier les pollutions acides et l'excès d'ozone troposphérique ; elles ne supportent pas non plus la moindre rudéralisation de leur milieu et disparaissent dès que les teneurs en azote (en particulier les nitrates) dépassent le niveau très bas des écosystèmes forestiers naturels. Toutes les espèces de Sticta exigent par ailleurs une très grande stabilité forestière, en particulier en termes d'humidité ambiante. Elles sont très vulnérables à l'environnement contemporain et à toutes les pratiques d'exploitation forestière.

Etat des populations et tendances (Sticta fuliginosa uniquement) : Les deux populations connues, incontestablement relictuelles, sont constituées d'individus manifestement en bonne santé. Vu leur petite taille, elles sont donc vulnérables à toute dégradation, même minime, de la qualité de l'air et à toute exploitation forestière, même très légère.

Modalités de gestion (Sticta fuliginosa uniquement) : Placer rapidement les deux stations connues sous statut de réserve naturelle intégrale, et mettre en place un monitoring annuel, de façon à prendre immédiatement les mesures correctrices nécessaires. Politique générale de restauration de la qualité de l'air sur toutes ses composantes : substances acidifiantes, eutrophisantes, et oxydantes.

Autres commentaires : Le genre Sticta est emblématique des vieilles forêts, naturelles ou exploitées de façon très extensive, et de l'absence de toute pollution atmosphérique. La présence de deux stations en Wallonie est donc très symbolique.

 

 


 

  ^ HAUT ^

Réalisation :