Notice: Undefined index: pg in /var/web/econet/public_html/cryptogames/index.php on line 4
.: Cryptogames :.
   


  Lichens
  Mousses
          <<<   >>>

Sphaerophorus globosus (Huds.) Vain.

Identification : Thalle fruticuleux, typiquement formant de petites touffes très branchues sur les troncs, surtout à leur base, de 1 à 5 cm de haut ; branches nombreuses, de section quasi cylindrique, très ramifiées, les ramifications principales étant typiquement plus " épaisses " que les secondaires, et donnant au thalle une apparence coralloïde très caractéristique ; couleur générale grise à gris brun, généralement avec un ton brun orangé. Espèce toujours stérile en Wallonie.

Distribution et écologie en Wallonie : Espèce caractéristique des chênaies du district ardennais, et croissant presque exclusivement sur de vieux troncs de chênes moussus, souvent localisés à leur base. Dans les stations où elle abonde (vieux arbres, forte humidité ambiante), l'espèce peut être assez exubérante et reconstitue rapidement ses populations - on trouve alors souvent de nombreux thalles au sol, " tombés " du tronc. L'espèce existe également sur des rochers siliceux moussus principalement dans les vallées de l'Ourthe et de la Semois ou de leurs affluents. Une seule station existait jadis en dehors du district ardennais, au Sud de Namur, sur des rochers siliceux.

Etat des populations et tendances : Les observations effectuées depuis une vingtaine d'années indiquent que les populations de l'espèce sont assez stables dans les stations où elle est localement abondante, mais les stations plus marginales et à effectifs plus réduit sont manifestement très fragiles. L'espèce est sensible à l'aménagement trop intensif des chênaies et à la coupe des vieux arbres.

Modalités de gestion : Maintenir les vieilles chênaies, en particulier dans des stations humides et bien abritées, et éviter de couper les plus vieux fûts de chênes dans de telles stations. Politique générale de restauration de la qualité de l'air sur toutes ses composantes : substances acidifiantes, eutrophisantes, et oxydantes.

Autres commentaires : Il n'est pas évident d'identifier correctement les conditions écologiques que l'espèce recherche, le facteur d'altitude n'étant probablement pas à négliger (l'espèce affectionne les forêts de l'étage montagnard). La stabilité de l'écosystème forestier est cependant clairement indispensable.

 

 


 

  ^ HAUT ^

Réalisation :