Notice: Undefined index: pg in /var/web/econet/public_html/cryptogames/index.php on line 4
.: Cryptogames :.
   


  Lichens
  Mousses
          <<<   >>>

Lobaria pulmonaria (L.) Hoffm.

Identification : Thalle généralement de grande taille et parfois très spectaculaire, atteignant 10-20 cm de diam., formé de lobes très visibles (5-10 mm de large), aux extrémités tronquées ou échancrées, adhérents au tronc dans la partie centrale mais redressés, parfois fortement, aux extrémités ; les thalles vivant dans des conditions plus contraignantes (mauvaise qualité de l'air) sont plus petits et plus apprimés sur le tronc ; surface supérieure de couleur brunâtre à olivâtre, beaucoup plus verte à l'état humide et devenant brun orangé +/- clair à l'état desséché, toujours typiquement réticulée-scrobiculée c'est-à-dire muni d'un réseau de fossettes en dépression avec un bord bien net ; soralies et parfois isidies souvent bien développées et surtout présentes sur les marges des fossettes.

Distribution et écologie en Wallonie : Espèce aujourd'hui confinée à la partie méridionale du district Ardennais, essentiellement dans la vallée de la Semois (de Bohan à Chiny) et dans quelques vallons du district lorrain, très rare en Ardenne centrale, et disparu ailleurs (district mosan) ; des collections anciennes (XIXème siècle) attestent de sa présence dans le district brabançon (forêt de Soignes et bois de la Cambre notamment). Espèce corticole, sur des troncs dont l'écorce n'est pas trop acide, et donc surtout observée sur les chênes, les frênes et les érables, mais des individus en bonne santé sont aussi présents sur des hêtres. L'espèce est très sensible à la qualité de l'air, et toutes les formes de pollution atmosphérique (substances acidifiantes, eutrophisantes et oxydantes) l'affectent directement ; elle nécessite aussi, et surtout dans des conditions de qualité de l'air altérée, des forêts peu exploitées, avec de vieux arbres et avec un taux d'humidité important ; elle ne tolère cependant pas les stations de couvert trop dense et peu lumineux et a donc bien besoin d'une luminosité non négligeable. Dans les stations qui lui conviennent bien, elle peut facilement développer des populations importantes, avec plusieurs dizaines de thalle par tronc.

Etat des populations et tendances : En régression marquée (des populations exubérantes, encore observées au début des années '80, ont aujourd'hui complètement disparu), peut-être toujours en cours. Certaines des populations existant aujourd'hui apparaissent cependant en bonne santé, voire en extension, notamment aux environs de Herbeumont.

Modalités de gestion : Gestion forestière extensive, respectant les arbres âgés et toutes les conditions favorisant un haut taux d'humidité, et mise sous statut de réserve naturelle intégrale (c'est-à-dire avec une intervention conservatoire très limitée) des populations les plus intéressantes du S du district ardennais et du district lorrain. Politique générale de restauration de la qualité de l'air sur toutes ses composantes : substances acidifiantes, eutrophisantes, et oxydantes.

Autres commentaires : Lobaria pulmonaria est une espèce emblématique en Europe tant la contraction de son aire a été spectaculaire au cours des dernières décennies ; des populations exubérantes, à la limite envahissantes, existent encore sur la façade atlantique et dans les zones montagneuses les mieux préservées et surtout dont l'atmosphère est peu polluée : ainsi, dans certains sites des Pyrénées Occidentales et du massif de la Chartreuse en France, l'espèce parvient même à coloniser les piquets de clôture et à se développer sur les fils barbelés. Elle est facile à repérer tant sa morphologie est caractéristique et sert partout à identifier les forêts âgées, peu perturbées par l'exploitation et bénéficiant d'une excellente qualité de l'air. Elle sert aussi d' " espèce repère " pour les stations méritant une prospection plus soignée, visant à détecter des espèces crustacées plus discrètes et plus rares : la découverte de Lobaria pulmonaria en un lieu est en effet très souvent suivie de la mise en évidence d'une biodiversité lichénique exceptionnelle.

 

 


 

  ^ HAUT ^

Réalisation :