Notice: Undefined index: pg in /var/web/econet/public_html/cryptogames/index.php on line 4
.: Cryptogames :.
   


  Lichens
  Mousses
          <<<   >>>

Frullania tamarisci (L.) Dum.

Identification : Frullania tamarisci forme de larges plaques de couleur vert olive à brun pourpre avec souvent des reflets métalliques luisants sur l'écorce des feuillus. Les deux rangées de feuilles recouvrent densément la tige. Avec une forte loupe, on distingue sur la face externe des feuilles une rangée de cellules élargies de couleur rouille se distinguant aisément des autres cellules de la feuille et formant une ligne discontinue très caractéristique. Vu de la face inférieure, chaque feuille est en réalité composée d'un lobe externe plat et d'un lobe interne en forme de casque de Jupiter. La face inférieure de la tige présente également une rangée de feuilles insérées de manière perpendiculaires aux feuilles latérales et appelées amphigastres. Ceux-ci sont bilobés.

Distribution et écologie en Wallonie : Frullania tamarisci est une espèce principalement présente en Wallonie au sud du sillon Sambre et Meuse. Toute localité au nord de celui-ci est exceptionnelle. C'est une espèce épiphyte dans de vieilles futaies à humidité atmosphérique élevée, principalement sur chêne et hêtre, que l'on rencontre également parfois sur rochers siliceux ou calcaires.

Etat des populations et tendances : Frullania tamarisci est très sensible au recouvrement forestier par unité de surface et à la proportion de futaies feuillues au sein de cet espace forestier. Il s'agit d'une espèce très sensible à toute modification du microclimat humide nécessaire à sa survie. Elle est donc vulnérable à toute perturbation de son biotope, en particulier coupe ou plantation de résineux. De surcroît, l'espèce semble en très nette régression dans les grandes vallées du sillon Sambre et Meuse, probablement en raison de la pollution atmosphérique. La présence de Frullania tamarisci sur les troncs témoigne d'une forêt de haute valeur biologique et la conservation de l'espèce passe par la protection intégrale des secteurs dans lesquels elle se trouve. La création d'une zone tampon d'au moins 50m autour de cette zone est de surcroît indispensable au maintien d'un climat stable dans la zone d'intérêt. Ceci est d'autant plus vrai pour les localités de F. tamarisci au nord du sillon Sambre et Meuse, qui méritent un statut de protection particulier.

 

 


 

  ^ HAUT ^

Réalisation :